Wednesday, May 27, 2015

LE PIANO PAR FANNY JEM WONG (VERSIÓN ACADÉMICA AL FRANCÉS POR MERCEDES DEMBO)


LE PIANO PAR FANNY JEM WONG

(VERSIÓN ACADÉMICA AL FRANCÉS POR MERCEDES DEMBO)

 1-

Nu, le piano t'attend avec impatience

de noir et de cèdre blanc satiné:

avec sa grotte forte, fière et arrogante.

touches ses touches larmoyantes et affligées,

doigtes le avec tes mains sanglantes.


2

Que jaillisse son âme créatrice emprisonnée.

son âme créatrice emprisonnée.

touches le avec amour et fermeté;

que résonnent les vibrations de son harpe celeste

dans un swing syncopé lent de volants blancs;

douleur atroce du frissonnement des cordes de mon âme.


3

Lentement, je le caresse,

il raconte son histoire tragique;

ses touches concertantes pleurent sur tes phalanges chaudes,

émettant des sons énivrants

et grattant les cordes de ses marteaux hésitants.


4

Un cadeau noir et blanc est mon clavier;

une troupe triste à pleurer.

Aujourd'hui il vêti un costume noir dans le hall de tissu d'or.


5

Le clavier T'attend avec impatience mon bien aimé

il s'est sacrifié pour toi; couvrant ses heures les plus sombres

dormant sur le seuil d'un temps infini.


6

Lorsque la poussière blanche des années repose

dans l'ingratitude de la plage pathétique et l'oubli; .

amour tu peux extraire ses mélodies salées ou amères;

sans délai, tu es la purge,

extirpes de son cœur malade ses notes sanglantes

au rythme de tes baisers nocturnes.


7

Ma chanson mélancolique eloigne ton rire;

et résonne en millions de tristesses douloureuses,

la mort honorable remplit la salle

conte de fées captives et d'étoiles mortes.


8

Les faunes dansent nus et pieds nus

sur leur queue cendrée somptueuse et sacrilège.

décloue sa chaleure de bois; fais lui mal

et fait écho à sa fureur jusqu'à son dernier accord gris.


9

Fais transiter tes mains

à la lumière et aux ombres de ses touches:

remplis les d' harmonieuse passion, d'excitation et de plaisir.

déniches les échos de ses grottes

la belle voix de son clavier rythmique.


10

Fais que son âme s'exprime délicatement

dans la morgue sombre de sa boîte à musique.

faisant écho de leurs souffrances et leurs gémissements,

synthèse vitale de la douleur et du chagrin ....



11

Leurs notes s'élèvent pour exprimer la ronde infinie

et stridente en verre fragile rompable;

les mêmes sorcières fuient à la fin des heures les plus sombres

et pleurent leurs torrents de nuit horrible sanglante.


12

Le piano magistral plane son âme noire

chaque note se cristallise en flamme;

dans ses vielles partitions les notes font rage,

gonflé de tristesse le piano pleure.



13

Offre nocturne d'un cercueil qui implore,

en sentant la douleur de son clavier triste.

ta voix s'étrangle dans le cube noir

l'air entier se noie dans l'or et l'argent ....


14

Symphonie endeuillée de sanglots dans la douleur

la souffrance de la déchirure sombre et la mort.

c'est le silence, il se profile dans mon chemin,

dans ma pas qui ressent l'enfer glacé

et est déchiré entre l'amour et l'oubli.




15

Touche ma tombe; mon endroit sombre sacré

oh bien-aimée!;

le site est profané moi j'aspire;

mon corps est obscurci par le désir
tes doigts peuvent naviguer dans mes notes et me profaner.

 

Post a Comment